Type de recherche

Best of 2021 #30 – Djokovic et Nadal stratosphérique à Roland-Garros

Tennis

Best of 2021 #30 – Djokovic et Nadal stratosphérique à Roland-Garros

2021 approche de la fin. Avant de lui dire définitivement au revoir, Flashsports vous propose son Best of de l’année. Durant tout le mois de décembre, les 31 meilleurs moments de 2021 vous seront remémorés. Après avoir revécu le titre des Milwaukee Bucks, regard sur la demi-finale de Roland-Garros entre Novak Djokovic et Rafael Nadal.

Un combat de boxe sur terre battue

Quand Novak Djokovic et Rafael Nadal sont entrés sur le court, on savait qu’on allait assister à un grand match. Mais là, le niveau était bien au-dessus. Ce match, ce combat plutôt, était légendaire. Il a commencé par un face à face semblable à de la boxe où on se rend coup pour coup. Pourtant, les premiers jeux annonçaient une nouvelle fessée de l’Espagnol envers le n°1 mondial. En effet, Nadal mène 5-0 dans le premier set comme en 2020. Le matador plaçait ses frappes habituelles dans les coins en lasso. Les passings dingues étaient présents, la défense de fer également tout comme ce toucher toujours aussi surprenant. Djokovic sauve l’honneur en marquant trois jeux, mais cède 6/3 dans le premier set. La deuxième manche sourit plus au Serbe qui rentre enfin dans le match. Il touche mieux ses amorties. Il commence à devenir indébordable au fond de court. La terre battue lui appartient aussi. La manière n’est pas aussi autoritaire, mais Djokovic remporte largement le 2e set 6/3. Nous sommes déjà à 2h03 de jeu. Le public comprend parfaitement ce qu’il est en train de vivre et salue en continue la performance des deux artistes présents en bas du court Philippe-Chatrier.

Un troisième set de titan

On ne le sait pas encore, mais ce troisième set va rester dans les livres d’histoire. Tellement, qu’aucun superlatif n’est assez fort pour le décrire. Durant 1h37 (temps moyen d’un match normal), les deux hommes s’échangent des coups comme jamais vu auparavant. Les courses sont folles. Djokovic est même allé chercher une balle transformée par le let en amortie. Le Serbe arrive à renvoyer en contre-amortie croisée, mais Nadal joue long de ligne avant de se faire lober et de perdre le point. Leurs puissances de frappes sont ahurissantes. Pour autant, de longs rallyes continuent de s’installer comme si de rien n’était. Le Serbe prend l’avantage en premier en breakant à 3-2. Cependant, Nadal recolle à 5-5. L’Espagnol obtient même une balle de set à 6-5, mais ne parvient pas à reprendre l’amortie déposée délicatement par son adversaire. Nous arrivons dans le tie-break de tous les dangers. Dans un match et un contexte pareil, tout le monde sait que le gain de la manche est quasiment synonyme de victoire. Le tie-break suit la lignée du set. Un bras de fer entre deux colosses du jeu qui ne veulent rien lâcher. Face au roi de la terre battue, Djokovic est touché par la grâce. Il réussit tout ce qu’il entreprend. Il se situe à la limite de l’insolence. Toutefois, la beauté du jeu masque ce caractère et rend heureux tous les spectateurs. Djokovic mène 3/6 6/3 7/6 et se dirige vers un exploit incommensurable.

Ce set a marqué les esprits. Tous les observateurs s’emballent sur la toile. Les joueurs eux-mêmes sont choqués du niveau proposé par ces deux légendes.

Le roi chute de son trône

À la fin de ce set, le speaker annonce que le public doit s’en aller conformément aux règles sanitaires et au couvre-feu imposé par le gouvernement. Cependant, contre toute attente, l’Élysée offre une dérogation pour tous les spectateurs pour que ce match historique ne se termine pas dans un silence de mort. De toute façon, il ne reste plus longtemps à jouer. Nadal répond tout de suite à Djokovic en le breakant d’entrée et en confirmant. Le roi veut garder sa couronne. Toutefois, une fois l’émotion du troisième set redescendue, Djoko redevient injouable. Combiné à la blessure au pied de Nadal, Djokovic ne peut que gagner.

Le Serbe bat pour la deuxième fois Nadal dans son antre. À ce moment-là, il se qualifie pour la finale du tournoi contre Stefanos Tsitsipas. Un autre match fou que Djokovic remportera après avoir été mené deux sets à rien. Ce Grand Chelem signe pour Djokovic son 19e Grand Chelem. Il devient le premier joueur de l’histoire à avoir remporté au moins deux fois tous les Grands Chelem. Son parcours dans cette édition de Roland-Garros est formidable. Mais on retiendra surtout, ce match de mutant contre son rival de toujours, Rafael Nadal.

Crédit photo : Getty Images

Tags

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.