Type de recherche

NBA Awards : Tyler Herro déjà 6e homme de l’année ?

Basketball

NBA Awards : Tyler Herro déjà 6e homme de l’année ?

Nous sommes à la mi-saison en NBA et le temps est venu pour faire un premier point sur la course aux trophées individuels de l’année. On commence avec les 6e homme, nombreux cette saison à voir les choses en grand. Néanmoins, le petit revanchard de Miami semble loin devant la concurrence. Le trophée est-il déjà joué d’avance ou est-ce que d’autres joueurs peuvent prétendre pouvoir le rattraper ? C’est la grande question du jour.

Une course dominée par Tyler Herro

Lorsqu’on parle de la course au 6e homme de l’année, les regards se tournent vers Tyler Herro. Le petit jeune du Heat nous avait époustouflé lors de sa saison rookie avant de disparaitre des radars l’année dernière en sophomore. Toutefois, il nous avait prévenu qu’il allait revenir sur le devant de la scène en présaison. Et on ne peut pas lui reprocher de ne pas tenir parole. En effet, Tyler Herro se montre injouable sur cette première moitié de saison. Une moyenne à 20 points, 5 rebonds et 4 passes pour un joueur aussi explosif, leader de la second unit de Spoelstra. Herro compte 13 matchs à plus de 25 points cette saison en jouant à peu près 30 minutes.

Il a parfois été utilisé en tant que titulaire quand la majorité du cinq majeur était blessée ou positive au Covid. Durant les moments importants, il n’a pas peur de prendre ses responsabilités et de sniper tout ce qui bouge. Ses expressions faciales de hargne sont déjà devenues des mènes sur les réseaux. Bref, l’arrière à tout ce qu’il faut pour remporter ce trophée cette année. Les deux facteurs qui pourraient l’en empêcher seraient une longue et malheureusement blessure ou un trop grand nombre de matchs joués en tant que titulaire à cause des absences répétées de ses partenaires.

Jalen Brunson en opportuniste

Derrière Tyler Herro se cache Jalen Brunson des Mavericks. Le petit guard a largement amélioré son jeu et ses stats cette année. Il est devenu un vrai back-up solide de Luka Doncic notamment à la création. Le Slovène a beaucoup été absent ces derniers temps à cause de sa cheville fragile et il n’a eu aucun mal à le remplacer (avec l’aide de Porzingis). Bien que – et c’est son seul “défaut” dans cette course – il a souvent joué titulaire, Jalen Brunson a démarré sa saison en sortant du banc. Avec la second unit ou en coopérant avec Doncic, il réussit à créer du jeu pour ses partenaires tout en scorant en pénétration. Ses floaters sont de plus en plus précis et récurrents.

Il affiche des stats propres avec 16 points, 4 rebonds et 5.5 passes à 50% au tir. Cette saison, Jalen Brunson a pris une nouvelle dimension dans son jeu et dans son rôle. Jason Kidd à l’air de lui accorder toute sa confiance. Agent libre cet été, Brunson met toutes ses chances de son côté pour avoir le choix. Vu l’ampleur que prend Brunson dès sa troisième année, Dallas devrait vraiment songer à le prolonger.

Trois concurrents stoppés par les blessures

Derrière ce duo qui semble intouchable, trois noms arrivent derrière : Ricky Rubio, Derrick Rose et Alex Caruso. Malheureusement, chacun d’entre eux ne joue plus pour le moment à cause de blessure et/ou protocole Covid. On le sait, la saison du joueur des Cavs est terminée. Une rupture totale des ligaments croisés du genou qui casse un élan phénoménal. En effet, Rubio apportait son expérience, sa vista, sa qualité de shoot et de leadership à de jeunes Cavs ambitieux et pendant un certain temps podium à l’est. Malheureusement, sa blessure au tiers de la saison lui bloque l’accès au trophée, mais on se souviendra de son formidable début de saison.

Chez les Knicks, Derrick Rose sauvait les meubles. Il était même le meilleur joueur de l’effectif et cette phrase n’est pas normale en 2021-2022. De manière globale, le banc de New-York a évité le pire plusieurs fois en rattrapant le travail honteux des titulaires. Julius Randle peine à confirmer. Evan Fournier ne joue que contre Boston. Et RJ Barrett fait les montagnes russes bien qu’en ce moment on soit tout en haut de cette montagne. L’ancien MVP n’apparait pas avec des stats lumineuses, mais son impact dans le jeu est énorme.

Il est toujours présent pour mettre des shoots clutch, il distribue formidablement et surtout il apporte un soutien énorme à ses coéquipiers comme un socle, une base solide. Malheureusement, les Knicks sont en chute libre dans la conférence est et lui-même est blessé. On ne sait pas encore quand est-ce qu’il pourra revenir, mais le plus tôt sera le mieux pour les Knicks.

Enfin, dernier joueur de cette liste, Alex Caruso. Comme pour Rose, si on se fie juste aux stats on a l’impression que le petit chauve des Bulls ne sait pas jouer au basket. Cependant, son utilité se situe bien au-delà de ça. Son premier apport est défensif. Un véritable mur qui peut stopper n’importe qui comme le montre ces extraits contre les Nuggets ou Stephen Curry.

En plus de sa défense, Caruso apporte son expérience prise aux Lakers où il a tout de même remporté un titre. Avec la second unit où en sortie de banc avec une partie de la première, il fait vivre un enfer littéralement à ses adversaires. Il contribue fortement au succès des Bulls, même si Chicago à montrer qu’il pouvait réagir malgré plusieurs absences de taille.

Une course qui semble bien partie pour Tyler Herro loin devant. Attention tout de même à ne pas se faire piéger par ses propres coéquipiers. Jalen Brunson peut encore espérer lui subtiliser la place si les Mavs continuent de jouer à ce niveau et surtout si Luka Doncic ne se blesse plus cette saison et laisse Brunson évoluer en merveilleux 6e homme.

Crédit photo : Players Tribune

Tags
Article précédent

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.